Le côté obscure du bitcoin: Minage, Pollution et Hacking

Il est important de savoir que le minage est le procédé de mise en circulation du Bitcoin. Il se fait par des calculs mathématiques effectués à partir d’un matériel informatique tel qu’un ordinateur ou mêm maintenant via des smartphones.

Une manière pour les concepteurs de cette monnaie cryptographique de confirmer les transactions et d’augmenter la sécurité de leur portefeuille. Les mineurs gagnent ainsi les monnaies nouvellement créées et les frais des transactions confirmées comme récompenses pour leurs services.

Autrement dit, les développeurs ou mineurs bénéficient d’un revenu proportionnel au nombre de calculs qu’ils ont effectués. Toutefois, c’est un travail assez rude puisque la difficulté des calculs accroît régulièrement pour le même nombre de Bitcoin créé. Et cela, quelle que soit la puissance globale du réseau.

Cette puissance de calcul génère une consommation d’énergie importante. En effet, les opérations de minage de Bitcoin ont fortement augmenté au cours des derniers mois. Apparemment, ceci est dû à l’explosion du cours de cette monnaie virtuelle. Le 10 décembre 2017, la hausse massive de cette consommation a conduit à des pannes de courant dans certains pays tels que le Venezuela.

À noter que la majeure partie de la population de ce type de pays s’est lancée dans le minage de Bitcoin afin d’améliorer leur revenu. Selon une analyse de Digiconomist, les mineurs de cette monnaie cryptographique utilisent à eux seuls une quantité d’énergie qui pourrait alimenter un pays tout entier comme le Danemark, le Maroc ou la Serbie.

Bitcoin écologie et Hacking

Outre ce problème écologique, l’image du bitcoin est également ternie par l’épisode NiceHash.

L’une des plateformes les plus célèbres basées en Slovénie pour le minage de bitcoin a été victime d’un piratage informatique ce jeudi 7 décembre 2017. Apparemment, les hackers ont pu voler plus de 62 millions de dollars dans leur portefeuille, soit l’équivalent de 4 700 bitcoins.

La société a immédiatement cessé ses activités durant les 24 heures suivant le vol. Un incident qui remet en cause la fiabilité et la sécurité de la monnaie virtuelle. D’autant plus que le développement de l’argent cryptographique ne cesse d’augmenter et d’affecter de plus en plus de pays.

Désormais, le hacking est devenu un moyen facile et efficace pour amasser beaucoup d’argent en peu de temps. Une situation qui n’arrange pas du tout les utilisateurs même si la plupart des plateformes qui proposent des monnaies cryptographiques promettent une sécurité absolue.

Le niveau de sécurité sur la cryptomonnaie inquiète les utilisateurs

Le piratage de la plateforme de NiceHash ce jeudi rappelle celui de MtGox en mars 2014. En effet, un an après la disparition des quelque 650 000 bitcoins dans son portefeuille, la plateforme du français Mark Karpèles, MtGox a fait faillite.

Et le piratage des hackers bien motivés ne s’est pas arrêté là puisqu’ils ont également attaqué Bitfinex l’année dernière. Une opération qui leur a permis d’obtenir près de 65 millions de dollars. Et voilà maintenant que l’histoire se répète.

De plus, le cours des Bitcoins s’est envolé depuis déjà quelques semaines. Ce jeudi après-midi, la valeur d’une unité a frôlé les 17 000 dollars, soit 16 fois de son prix au début de l’année. Des conditions qui ne cessent d’aiguiser l’appétit des malfaiteurs.

Besoin d'aide pour rejoindre la nouvelle revolution?
Enregistrez-vous!
Un de nos experts vous contactera

Share
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Close